Comment composer son plateau de fruits de mer maison ?

Comment composer son plateau de fruits de mer maison ?

L'organisation d'une belle fête rime bien avec un plateau de fruits de mer. Cela reste bien un classique de toutes les fêtes de la fin d'année. Que r

La cuisine nomade, qu’est-ce que c’est ?
Les robots ménagers les plus tendances du moment

L’organisation d’une belle fête rime bien avec un plateau de fruits de mer. Cela reste bien un classique de toutes les fêtes de la fin d’année. Que retrouve-t-on sur un plateau de fruits de mer? Comment réaliser un plateau de fruits de mer maison ?

Un plateau festif et chic

Le plateau de fruits de mer est composé des fruits de mer suivants: crustacés, huîtres, homard, langoustes, tourteaux, crabes, coquillages, bulots, palourdes, crevettes, gambas ou encore des crevettes grises.

Un tel plateau exige un peu d’attention pour plus de réussite. Plusieurs critères sont à prendre en considération pour composer un tel plateau. Il s’agit des goûts, du budget, de la saisonnalité et de la raréfaction de certaines espèces. L’été constitue la parfaite saison pour une bonne dégustation des crustacés tels que la langoustine, la langouste et le homard. Le plateau de fruits de mer est une présentation équilibrée de coquillages crus ou cuit et de crustacés cuits. Il est possible d’y ajouter des grosses pièces d’araignée, des bigorneaux, des bulots, des praire, des coques et des oursins.

La prise en compte des quantités dans la préparation

La composition du plateau dépend des préférences ainsi que de la disponibilité des produits. Pour une personne, il faut prévoir 4 langoustines, un demi gros crustacé, 4 voire 6 huîtres, 4 gambas, 3 palourdes, des praires ou des moules d’Espagne, 50 g de crevettes bouquet, 100 g de bigorneaux et de bulots, 50 g de crevettes grises et un oursin. Plusieurs matériels sont nécessaires pour concevoir un bon plateau de fruits de mer maison. Il faut en effet avoir un grand plateau ovale, un socle afin de le surélever, des casses-noix ou des pinces à crustacés, des pics pour les coquillages, des rince-doigts et des curettes à crustacés.

L’organisation pratique pour un plateau de fruits de mer

Les cuissons doivent être réalisées peu de temps avant le service, quelques heures à l’avance ou à la veille. Il en serait ainsi surtout pour les gros crustacés. En effet, la langouste, le tourteau et le homard sont à garder au frais et ne doivent pas être découpés. Pour la cuisson des coquillages, il faut se servir de l’eau salée frémissante. Il faut au moins une vingtaine de minutes pour les bulots et environs 5 minutes pour ce qui est des bigorneaux. Il est nécessaire de les laisser refroidir en réalité dans l’eau de cuisson. Les crevettes et les langoustines sont à pocher à l’eau salée frémissante pendant une minute. Elles doivent être sorties aussitôt après la cuisson. Il faut ouvrir les coquillages crus juste avant le service. Le but est d’avoir un maximum de fraîcheur.

Le dressage du plateau

Les algues ou la glace pilée sont à étaler sur le fond du plateau. Il est nécessaire de faire preuve d’imagination en suivant certaines règles de base. Les grosses pièces qui sont fendues en deux sont à placer au centre. Elles sont suivies par les pièces moyennes et par la suite les plus petites. Elles doivent rester regroupées sur le plateau ou même dans un petit récipient. Le dressage doit être réalisé de telle manière à ce que chaque invité puisse avoir accès aux fruits de mer aussi facilement que possible. Il est déconseillé de mettre toutes les huîtres ou les langoustines du même côté. Elles sont à intercaler. Les citrons historiés ou quartiers servent à la décoration

COMMENTAIRES

WORDPRESS: 0
DISQUS: 0